FR
NL
1
0

Panier

Votre panier ne contient actuellement aucun article.

    • Les avantages de la boutique en ligne Philips;

    • Retour gratuit

    • Livraison gratuite

    Produits

    Les dispositifs de suivi du sommeil, comment ça marche ?

     

    Pour mieux dormir, encore faut-il savoir par où commencer. Il est dès lors essentiel de déterminer le nombre de fois où vous vous réveillez la nuit et de savoir si vous entrez bien dans les stades de sommeil profond nécessaires à votre corps. Mais… comment suivre votre sommeil quand vous êtes justement déjà endormi ?

     

    C’est là que les dispositifs de suivi du sommeil entrent en jeu. Ils se présentent sous plusieurs formes : des montres intelligentes aux bandeaux qui fournissent un biofeedback, en passant par les bagues ou les appareils à glisser sous vos draps. Il existe aussi des applications qui utilisent des détecteurs de mouvements et des micros pour déterminer le moment où vous entrez dans un stade de sommeil différent.

     

    Face au succès grandissant de ces appareils, vous vous demandez sans doute comment ils parviennent à suivre votre sommeil. Nous n’allons bien sûr pas aborder la technologie sous-jacente, qui est complexe. Ces appareils permettent de suivre votre sommeil de plusieurs façons.

     

    Accéléromètres

     

    La plupart des dispositifs de suivi du sommeil mesurent la quantité et la qualité de votre sommeil à l’aide d’accéléromètres, à savoir de petits détecteurs de mouvement. Ces derniers enregistrent le nombre de mouvements durant votre sommeil. Un algorithme analyse ensuite ces données pour estimer la durée et la qualité de votre sommeil. Si vous souhaitez en savoir davantage sur vos stades de sommeil, un dispositif de suivi du sommeil ne disposant que d’un accéléromètre n’est pas l’outil le plus adapté. Selon la Sleep Foundation, celui-ci ne mesure en effet pas précisément les stades de sommeil, car la différence de mouvements entre ceux-ci est faible.

     

    Fréquence cardiaque et respiration

     

    Certains dispositifs de suivi du sommeil évaluent le sommeil paradoxal en plus des stades de sommeil profond et léger en mesurant la fréquence cardiaque. Bien que la fréquence cardiaque et la respiration varient fortement pendant le sommeil, elles sont étroitement liées à chaque stade du sommeil, puisque le système nerveux autonome les affecte toutes deux considérablement. Selon une recherche publiée dans la revue Sensors, la respiration constitue le paramètre le plus important des données physiologiques, car elle permet de détecter clairement les troubles du sommeil tels que les ronflements et l’apnée.

     

    Facteurs environnementaux

     

    Certains dispositifs de suivi du sommeil utilisent un micro (par exemple celui de votre téléphone placé près de votre lit) pour capter les bruits de la pièce ou de votre corps. Concrètement, si vous bougez fréquemment et que vous dormez mal, certains dispositifs le détecteront. Un micro mesure votre respiration, en détectant les ronflements, l’apnée du sommeil et la fréquence de vos réveils. Certains dispositifs de suivi du sommeil équipés de thermomètres mesurent en outre la température de votre chambre et indiquent, par exemple, que vous vous réveillez souvent quand il fait trop chaud.

     

    Une recherche a démontré que le feedback des dispositifs de suivi du sommeil pouvait aider les patients à évaluer l’efficacité de leur traitement pour un trouble du sommeil particulier, comme l’utilisation d’un appareil de PPC (Pression Positive Continue) pour l’apnée du sommeil.

     

    Une fois que vous connaissez la qualité de votre sommeil, utilisez ces données pour chercher des pistes d’amélioration. Vous vous êtes couché tard et avez mal dormi ? Mettez un rappel sur votre téléphone pour vous coucher une heure plus tôt et vous détendre. Vous vous êtes réveillé plusieurs fois après une soirée un peu arrosée ? Réduisez votre consommation d’alcool et buvez à l’approche des repas, afin de métaboliser l’alcool et de mieux vous reposer.

     

    Vous devrez sans doute tester plusieurs dispositifs de suivi du sommeil pour déterminer lequel est le mieux adapté à votre situation. Si le port d’un bracelet vous gêne et affecte votre capacité à vous endormir, envisagez le recours à une application pour smartphone. Placez ce dernier à côté de votre lit pour éviter tout contact avec votre peau.

     

    Vous pouvez également opter pour un appareil à glisser sous vos draps. Par ailleurs, il faut garder à l’esprit que suivre votre sommeil ne vous aide pas en soi à mieux dormir, de même que le simple fait de savoir que vos habitudes alimentaires sont mauvaises ne vous fera pas perdre du poids. L’objectif consiste à en tirer des leçons pour changer vos habitudes.