FR
NL
1
0

Panier

Votre panier ne contient actuellement aucun article.

    • Les avantages de la boutique en ligne Philips;

    • Retour gratuit

    • Livraison gratuite

    Produits

    10 risques de l’apnée du sommeil, un trouble à traiter

     

    L’apnée du sommeil s’avère bien plus grave que vous ne le pensez. Les conséquences ne se limitent en effet pas à un ronflement bruyant ou à une sensation de fatigue au réveil. Dans certains cas, l’apnée du sommeil peut être une question de vie ou de mort. Voici un aperçu des troubles potentiellement mortels que l’apnée du sommeil peut entraîner. Si vous pensez être atteint du syndrome d’apnée du sommeil, consultez un médecin sans tarder pour obtenir un diagnostic. Traiter votre syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) peut vous sauver la vie.

     

    L’apnée du sommeil entraîne un bref arrêt de la respiration quand vous dormez, car les muscles de votre gorge se détendent et bloquent vos voies respiratoires. Parmi les symptômes nécessitant un avis médical, citons les ronflements bruyants, les maux de tête, une somnolence excessive la journée et le fait de vous réveiller la nuit en suffoquant ou en haletant. Si vous souffrez d’apnées, vous risquez d’être atteint par les 10 affections suivantes.

     

    1. Hypertension artérielle

    L’hypertension artérielle est l’un des principaux risques de l’apnée du sommeil. Elle peut entraîner des cardiopathies, des AVC et des crises cardiaques. Environ 50 à 70 % des personnes atteintes d’apnée du sommeil souffrent d’hypertension artérielle. Si votre pression artérielle est difficile à traiter, il serait bon de vérifier que vous ne souffrez pas d’apnée du sommeil.

     

    2. Accident vasculaire cérébral

    L’AVC constitue un véritable risque de l’apnée du sommeil. D’ailleurs, la corrélation entre les deux pourrait être comparable à celle qui relie le tabagisme et les AVC. Cela est probablement dû au fait que les vaisseaux sanguins du cerveau se dilatent quand le niveau d’oxygène diminue.

     

    3. Augmentation de la fréquence cardiaque

    L’apnée du sommeil affecte votre système cardiovasculaire. Elle augmente votre fréquence cardiaque (le nombre de battements par minute) en plus de votre pression artérielle. La nuit, quand vous arrêtez de respirer, votre fréquence cardiaque baisse momentanément,  avant de s’accélérer rapidement au réveil.

    Par ailleurs, l’apnée du sommeil peut avoir d’autres conséquences que l’accélération de votre fréquence cardiaque. Elle peut également entraîner une fibrillation auriculaire, à savoir un trouble de la fréquence cardiaque.

     

    4. Arrêt respiratoire pendant la nuit

    Quand vous souffrez d’apnée du sommeil, les épisodes d’arrêt respiratoire répétés pendant la nuit constituent l’un des symptômes classiques. Cette situation en elle-même est dangereuse, car elle peut entraîner une diminution du taux d’oxygène et une augmentation du taux de dioxyde de carbone dans le sang.

     

    5. Crise cardiaque

    Comme l’apnée du sommeil augmente votre pression artérielle et accélère votre fréquence cardiaque, elle accroît le risque de crise cardiaque. C’est ce qui est arrivé à Carrie Fisher, décédée à 60 ans, quatre jours après avoir fait un arrêt cardiaque au cours d’un voyage en avion. Son assistant a déclaré qu’elle avait fait plusieurs apnées du sommeil durant le vol, ce qui lui arrivait fréquemment. Après examen, le médecin légiste a conclu que la cause du décès était "l’apnée du sommeil associée à d’autres affections : cardiopathie artérioscléreuse et consommation de drogue."

     

    6. Obésité

    Si l’obésité peut causer l’apnée du sommeil, l’inverse est également vrai : cette dernière augmente à son tour le risque de souffrir d’obésité. Cela s’explique par le manque de sommeil, qui peut perturber vos hormones et affecter votre appétit. En outre, la fatigue peut vous rendre moins enclin à faire de l’exercice ou vous inciter à trop manger.

     

    7. Diabète

    L’apnée du sommeil peut compliquer la gestion de votre diabète. En raison de l’augmentation du dioxyde de carbone dans votre sang, elle peut en effet entraîner une résistance accrue à l’insuline. Le risque d’obésité augmente en outre le risque de développer un diabète de type II. Une étude a d’ailleurs démontré que 86 % des personnes atteintes de diabète de type II souffraient également de SAOS.

     

    8. Mort subite

    Aussi effrayante qu’elle puisse paraître, la mort subite est un "effet secondaire" réel de l’apnée du sommeil. Les personnes souffrant d’apnée du sommeil sévère ont en général un risque trois fois plus élevé de mourir que les personnes sans apnée. Mais l’apnée du sommeil  augmente particulièrement le risque de mort subite par arrêt cardiaque. Certains chercheurs estiment que cela est dû au fait que l’apnée du sommeil peut engendrer des troubles de la fréquence cardiaque.

     

    9. Accidents induits par la somnolence

    L’un des premiers symptômes de l’apnée du sommeil est la sensation de somnolence durant la journée. En réduisant votre niveau d’attention, cette somnolence peut se traduire par des accidents de travail et de la route. Une étude a démontré que les personnes souffrant d’apnée du sommeil couraient 2,5 fois plus de risque d’être impliquées dans un accident de la circulation en tant que conducteur.

     

    10. Toxicomanie

    La toxicomanie accroît tous les risques susmentionnés. Certains types de  substances peuvent même être à l’origine de l’apnée du sommeil. La cocaïne, par exemple, endommage vos voies nasales, entraînant un affaissement des tissus pendant votre sommeil. De leur côté, les opiacés peuvent affaiblir votre système respiratoire et affecter les signaux envoyés à votre cerveau, provoquant chez certains des symptômes proches de l’apnée.

     

    Un traitement approprié de l’apnée du sommeil réduit considérablement le risque de complications. Peut-être avez-vous besoin d’un appareil de PPC durant la nuit, d’un appareil oral ou encore d’une thérapie positionnelle qui vous apprendra à dormir sur le côté plutôt que sur le dos. Si vous pensez souffrir d’apnée du sommeil, consultez un médecin sans tarder.

    Vous pensez être atteint du syndrome d’apnée du sommeil ?