1
Rhume des foins

Accablé(e) par le rhume des foins   

Pensez au purificateur d'air !

Le printemps est de retour ! Et avec lui, le rhume des foins !


Pour la plupart, c’est le retour de la belle saison, qui fait oublier la grisaille de l’hiver. Pour vous, hélas, c’est autre chose. Toux, éternuements, nez qui coule et yeux qui piquent se rappellent à votre bon souvenir. Mettre le nez dehors relève de la torture.

 

Le coupable ? Le rhume des foins, provoqué par le pollen en suspension dans l'air. Une allergie invalidante, qui peut vous gâcher la vie. Malheureusement, le rhume des foins est incurable. Mais il est possible d’atténuer ses symptômes.

Connaissez-vous ces symptômes ?

 

Vous vous sentez fatigué(e) et flagada, alors qu’autour de vous, tout n’est que frénésie ? Il est probable que vous souffriez du rhume des foins.

 

Parmi ses premiers symptômes, citons un écoulement nasal, des éternuements et les yeux qui piquent et qui larmoient. Ensuite, la réaction allergique se propage aux voies respiratoires : vous avez le nez bouché, la respiration sifflante, une sensation d'oppression et parfois même de l’asthme.  

 

La fatigue s'installe. Vous avez des maux de tête, vous dormez mal et vous éprouvez des difficultés de concentration. Les activités professionnelles, le travail scolaire ou la vie sociale s’en ressentent.

Qu'est-ce que le rhume des foins ?

 

Le rhume des foins est une réaction allergique au pollen des graminées, des plantes ou des arbres. Le pollen est en suspension dans l'air. En respirant, vous inhalez ces microparticules. Si vous y êtes allergique, le pollen provoque une exacerbation des muqueuses et la constriction des bronches. Ce sont les symptômes du rhume des foins.

 

Le rhume des foins se manifeste quand les graminées, les plantes et les arbres libèrent leur pollen dans l’air. Pour la plupart des allergiques, le pic est au printemps, quand la végétation reprend vigueur et libère massivement du pollen. Le temps chaud et venteux favorise la propagation de millions de grains de pollen dans l’air. Pas étonnant dès lors que beaucoup de personnes présentent les symptômes typiques du rhume des foins.

La solution ? Le purificateur d'air

 

Pour les personnes souffrant du rhume des foins, la qualité de l'air intérieur est importante. Le pollen s'invite facilement à l'intérieur, surtout quand les portes et fenêtres sont grandes ouvertes. Cependant, même fenêtres et portes closes, les microparticules peuvent se frayer un passage par la ventilation naturelle. On peut donc souffrir des symptômes du rhume des foins sans mettre le nez dehors.

 

Les purificateurs d'air Philips font barrage au pollen. Leur filtre ultrapuissant capte 99,9% des microparticules dans l’air (pollen, bactéries et allergènes).

 

Grâce à ces appareils, les personnes allergiques au pollen constatent une nette régression de leurs symptômes (éternuements, yeux rouges et larmoyants, démangeaisons cutanées et nez qui coule).*

 

* Test clinique du purificateur d'air Philips et de pollens de graminées ; Bergmann ; août 2015

 

Les avantages :

 

  • Réduction de la concentration de pollen dans la maison.
  • Atténuation objectivable des symptômes de l'allergie au pollen de graminées (testé cliniquement par ECARF).
  • La technologie Vita-t IPS élimine les microparticules de manière naturelle.

Conseils : que faire en cas de rhume des foins ?

 

  • Suivez les prévisions météo et évitez si possible de sortir par temps ensoleillé et venteux, qui coïncide avec un pic de la concentration pollinique dans l'air.
  • Faites le test pour savoir à quel pollen vous êtes allergique et consultez son calendrier pollinique.
  • Prenez souvent les poussières et lavez votre linge de lit régulièrement pour éviter de remettre le pollen déposé en suspension.
  • Pendant la saison pollinique, gardez les fenêtres fermées surtout en cas de vent ou faites installer des moustiquaires antipollen.
  • Lors des déplacements en voiture, le pollen peut s'infiltrer dans l’habitacle par les vitres ouvertes ou le système d’aération.
  • En plein air, portez des lunettes de soleil pour faire barrière au pollen. Lavez-vous fréquemment les mains et ne vous frottez pas les yeux s’ils picotent. Mettez des gouttes ophtalmiques spéciales pour lutter contre les symptômes du rhume des foins.
  • Évitez la campagne pendant la saison pollinique. En ville aussi, les gaz d'échappement et l'air pollué peuvent exacerber les symptômes.
  • Faites le test pour savoir à quel(s) pollen(s) vous êtes allergique et aménagez votre jardin en conséquence. Évitez de planter des bouleaux si cette essence vous cause des désagréments.
  • Tondez régulièrement la pelouse pour éviter qu’elle ne monte en graine.
  • Si vous partez en vacances, vérifiez le calendrier pollinique de la région où vous voulez vous rendre ou préférez les endroits où l'air est moins chargé en pollen, comme la mer ou la montagne.


Source : “Pollen en hooikoorts” - Dr Jan Derksen, Dr Herman van Wissen et Dr Jan Marijnissen (Tirion Natuur, 2007)

Les informations publiées sur ce site Internet sont des conseils généraux et ne doivent pas se substituer à un avis médical professionnel. Pour un diagnostic du rhume des foins ou des conseils sur mesure, consultez votre médecin traitant.