Informations Presse

mars 10, 2020

Le rapport Future Health Index 2020 de Philips exprime les espoirs et les craintes des jeunes professionnels de la santé du monde entier

Temps de lecture moyen: 7-9 minutes

  • Le rapport montre que 34 % des participants sur les 15 pays étudiés ont déjà envisagé de quitter leur profession de la santé pour des raisons de stress
  • 44 % révèlent que leur formation médicale ne les a absolument pas préparés aux tâches administratives dans leurs fonctions actuelles
  • Une grande majorité de 78 % reconnaît que les avantages offerts par les données de santé anonymisées l'emportent sur les inquiétudes en matière de confidentialité des données personnelles
  • 25 % des participants estiment qu'en dépit de leurs inconvénients, les dossiers de santé numériques (EMR, EHR, etc.) sont les éléments les plus prometteurs pour l'amélioration des soins aux patients dans les cinq prochaines années

Philips a publié son rapport Future Health Index (FHI) de 2020: ‘The age of opportunity: Empowering the next generation to transform healthcare’. Le rapport pour 2020 est la première étude à grande échelle qui porte sur cette jeune génération de professionnels de la santé. Il recueille le sentiment de près de 3 000 participants, dans 15 pays, qui offrent un aperçu unique des dilemmes, défis et opportunités pour cette jeune génération.

 

Le rapport Future Health Index 2020 en est à sa cinquième année. Pour 2020, le rapport donne un aperçu de cette nouvelle génération de professionnels de la santé âgés de moins de 40 ans, c'est-à-dire un groupe qui représentera l'essentiel du personnel du secteur au cours des 20 prochaines années. Il fait apparaître l’écart entre leur formation et leurs attentes en matière de transformation technologique et numérique du secteur ainsi que la réalité de leur vécu en tant que professionnels de la santé. Le rapport Future Health Index 2020 donne aux dirigeants actuels du secteur des indications sur la façon de donner à cette nouvelle génération de professionnels les moyens dont ils ont besoin. Cela afin de conserver et d'attirer les compétences nécessaires pour répondre à des exigences grandissantes en matière de soins de santé modernes. 

 

‘’Une transformation des soins de santé est nécessaire et la charge repose en grande partie sur les épaules de cette prochaine génération de professionnels. Or, leurs opinions sont trop souvent mal comprises ou ignorées pour pouvoir influer sur le changement. Si nous ne les écoutons pas maintenant, nous les perdrons », déclare Jan Kimpen, Chief Medical Officer de Royal Philips. « Les conclusions du rapport Future Health Index 2020 montrent clairement que nous sommes à un moment crucial de l'évolution de notre secteur. Même si nous savons que le changement ne se produira pas du jour au lendemain, elles donnent aux responsables de ce secteur des raisons impératives de surmonter les obstacles à abattre dès aujourd'hui si nous voulons enregistrer de vraies réussites demain ».

 

Le rapport Future Health Index 2020 identifie trois thèmes centraux et trois découvertes essentielles :

La réalité de la profession ne répond pas aux attentes

L'étude montre que pour un grand nombre de jeunes professionnels de la santé (41 %), la réalité de leur profession n'est pas à la hauteur de leurs espoirs et de leurs attentes ou les laisse indécis. Dans de nombreux cas, leur formation ne les a pas nécessairement préparés à faire face à tous les aspects d'une pratique concrète. En particulier, les exigences clés autres que cliniques de leurs postes, telles que les tâches d'administration des établissements (par ex., la facturation, la préparation des budgets ou la gestion des flux de travail), ont été citées par 44 % des participants comme des domaines auxquels leur formation médicale ne les a pas du tout préparés.

 

Bien que les données et la technologie fassent partie intégrante de leur vie quotidienne, personnelle comme professionnelle, 35 % des jeunes professionnels de la santé se déclarent submergés par la quantité de données numériques des patients. En outre, 35 % ne savent pas comment tirer parti de ces données au bénéfice de leurs patients. 

Exploiter la technologie dans la transformation des soins de santé 

Les jeunes professionnels de la santé sont convaincus que les données et la technologie ont la capacité d'améliorer à la fois la pratique de leur métier et le bien-être des patients. Une écrasante majorité de 78 % reconnaît que les avantages sociétaux d'une amélioration des soins aux patients, due à l'utilisation de données de santé anonymisées, l'emportent sur les inquiétudes perçues en matière de confidentialité des données personnelles. Par ailleurs, 81 % estiment leur charge de travail peut être réduite en utilisant les bonnes technologies numériques.

Les difficultés et les frustrations de la santé numérique

Cependant, la nouvelle génération de professionnels de la santé paraît aussi entretenir une relation d'amour/haine avec la santé numérique. Le manque d'interopérabilité serait l'obstacle principal à l'adoption de technologies d'informations de santé supplémentaires. Parmi les personnes interrogées, 64 % ont déclaré que les restrictions qui encadrent la diffusion pouvaient empêcher la constitution de dossiers de santé numériques complets. De leur côté, 39 % ont signalé que les données numériques des patients mises à leur disposition n'étaient pas exploitables. 33 %, eux, les jugent même inutiles.

 

Pourtant, en dépit de difficultés et d'obstacles largement évoqués, les jeunes professionnels de la santé voient dans la technologie numérique un socle qui doit permettre d'améliorer les soins. Les dossiers de santé numériques sont d'ailleurs considérés comme la technologie qui sera la plus utile pour améliorer les soins aux patients dans les cinq ans à venir (25 %). Ce chiffre est à comparé avec celui des participants qui ont sélectionné l'intelligence artificielle pour intégrer les diagnostics (22 %), les téléconférences entre professionnels de la santé (20 %), l'intelligence artificielle pour optimiser l'efficacité opérationnelle (20 %) et les téléconsultations entre professionnels de la santé et patients (19 %).

Recherche de nouveaux emplois en dehors du secteur de la santé à cause du stress

Les jeunes professionnels de la santé doivent jongler avec d'énormes responsabilités et de longues journées de travail qui entraînent stress et épuisement professionnel. Près de trois-quarts des participants (74 %) reconnaissent être régulièrement soumis à un stress lié à leur travail et 34 % disent avoir envisagé d'abandonner leur profession à cause de ce stress. 

 

Le rapport Future Health Index 2020 fait apparaître une demande claire de la part de cette génération de jeunes professionnels de la santé, qui souhaitent bénéficier d'un environnement de travail qui favorise la collaboration et offre davantage de souplesse. Au moment de choisir un hôpital ou un cabinet dans lequel exercer, ils accordent à des facteurs tels qu'une culture ou collaboration (64 %) et l'autonomie professionnelle (60 %) plus d'importance qu'à un palmarès élevé de bons résultats pour les patients (48 %) ou à la réputation de l'hôpital ou du cabinet (42 %).

 

Pour cette génération qui a grandi avec le numérique, la technologie joue également un rôle important dans leur motivation. Cela paraît plus marqué chez les personnes qui travaillent dans un environnement où le taux d'adoption de technologies de santé numériques est élevé. Les jeunes professionnels de la santé qui travaillent dans des installations intelligentes (80 %) admettent plus volontiers que ceux qui travaillent dans des installations numériques (70 %) ou analogiques (67 %) que les progrès réalisés dans le domaine des technologies médicales sont encourageants pour l'avenir de la profession. Par ailleurs, les professionnels de la santé qui travaillent dans des installations intelligentes (85 %) se déclarent plus facilement satisfaits de leur travail que ceux qui travaillent dans des installations numériques (80 %) ou analogiques (71 %). Ceux qui travaillent dans des établissements analogiques sont en outre plus enclins à se déclarer insatisfaits.

 

Depuis 2016, Philips réalise une étude originale conçue pour aider à déterminer le degré de préparation des pays à relever les défis mondiaux en matière de santé et à bâtir des systèmes de santé efficaces et rentables. Pour en savoir plus sur la méthodologie utilisée pour le rapport Future Health Index et pour consulter le rapport 2020 dans son intégralité, rendez-vous sur le site Future Health Index.  

Partager sur les réseaux sociaux

Sujets

Contact

Future Health Index 2020 infographic
Télécharger Copier le lien de téléchargement

Articles connexes