L’avenir est aux algorithmes intelligents

Future Health Chat de Henk van Houten

L’Adaptive Intelligence est synonyme d’améliorations révolutionnaires en matière de soins. Henk van Houten, Executive Vice President et Chief Technology Officer de Philips, nous explique dans quels domaines on peut déjà en récolter les fruits.  
Adaptive Intelligence (AI) est un terme qui a surtout fait son apparition ces dernières années dans toutes sortes de secteurs. Et pourtant, le concept n’est pas nouveau, car les bases en ont été jetées il y a trente ou quarante ans. Il est vrai que nous recourons déjà massivement aux algorithmes intelligents dans notre vie de tous les jours. Pensez par exemple au traitement des images sur votre ordinateur ou votre smartphone. En raison de l’accroissement de la connectivité (de plus en plus d’appareils sont reliés entre eux) et de la montagne de données ainsi engendrée, la demande en algorithmes intelligents capables de filtrer et interpréter ces données a augmenté. Et grâce aux puissants ordinateurs d’aujourd’hui, ces algorithmes sont pratiquement applicables partout. 
Future Health Index

Monitoring à l’hôpital, mais aussi à domicile

L’AI trouve également son application dans les soins de santé, par exemple dans le domaine du monitoring. Les algorithmes intelligents analysent les données des patients en soins intensifs et aident les prestataires de soins à prendre les bonnes décisions. Il ne s’agit pas seulement de transmettre les valeurs mesurées : les données sont également interprétées pour rendre compte des possibilités pour le patient. Ces observations permettent ensuite aux prestataires de soins de passer directement à l’action. Les résultats sont prometteurs : 75 % d’erreurs médicales en moins, la charge cognitive diminue de 45 % et il faut 36 % de temps en moins pour effectuer des tâches structurées. Ce monitoring intelligent pourrait également s’étendre au bloc opératoire.

 

Ainsi, il est connu que dans 70 % des cas, la détérioration de certaines fonctions corporelles indique un infarctus dans les six heures qui suivent. Le monitoring de ces fonctions peut donc contribuer à intervenir à temps en posant l’acte médical adéquat. Ce système de ‘Early Warning’ ne montre pas toutes les données, mais en fait une sélection qui se traduit par des informations utiles pour l’utilisateur : que doit savoir l’infirmier et que pourra voir le médecin ? Les expériences pilotes indiquent que 80 % des infarctus peuvent être pronostiqués et donc évités, ce qui réduit le taux de décès de 8 %.

 

Et cela ne doit pas se limiter aux hôpitaux. Le monitoring intelligent peut également se traduire par de meilleurs soins à domicile. Aux États-Unis, Philips travaille avec Banner Health à des solutions de TeleHealth pour le coaching et le monitoring à domicile des patients atteints d’une maladie chronique. Cela permet de réduire de moitié la durée d’hospitalisation et de diminuer de 75 % le nombre de réadmissions dans les 30 jours qui suivent la sortie de l’hôpital. De sorte que les coûts globaux diminuent de 34 %. 

L’avenir est donc aux algorithmes intelligents, mais l’homme continue de jouer un rôle central.”

Henk van Houten

Executive Vice President & Chief Technology Officer Philips

Precision Medicine : traitement sur mesure

Le monitoring n’est pas le seul domaine à bénéficier de l’AI. Celle-ci peut aussi servir à poser de meilleurs diagnostics, ce qui permet d’appliquer la Precision Medicine. Les algorithmes aident par exemple les radiologues à procurer des informations plus pertinentes, focalisées sur le contexte du patient. En cas de cancer de la prostate, par exemple, l’emplacement de la tumeur peut être défini avec précision en recourant à une écho, ce qui permet d’effectuer une biopsie directement au bon endroit. Dans le cadre de la pathologie digitale, les algorithmes peuvent également aider les médecins à poser un diagnostic, en détectant automatiquement et en mettant en image les anomalies.  Les tumeurs peuvent être séquencées à l’aide de l’AI pour que le traitement nécessaire puisse concorder exactement avec la tumeur spécifique. 
Future of health event 2017

Multiplication des possibilités à l’avenir

Les applications basées sur l’AI contribuent à accroître l’efficacité et les performances des processus de soins. Parallèlement, elles améliorent nos connaissances sur les maladies et les traitements tout en nous permettant de découvrir de nouvelles ‘trajectoires de soins’. C’est pourquoi Philips travaille en étroite collaboration avec toutes les parties concernées pour développer des applications qui soutiennent encore mieux les prestataires de soins en vue d’améliorer la vie des patients.  Une approche holistique des soins est un principe de base à cet égard.

 

À terme, l’AI peut soutenir les décisions thérapeutiques intégrées. Les systèmes peuvent également devenir autodidactes pour en améliorer sans cesse le fonctionnement. Les prestataires de soins gardent ainsi une vue d’ensemble de toutes les données réunies en un tableau de bord ajusté à la pratique clinique.  

 

L’avenir est donc aux algorithmes intelligents, mais l’homme continue de jouer un rôle central. 

Qui est Henk van Houten ?

Henk van Houten (1957) est Chief Technology Officer de Koninklijke Philips depuis 2016. À ce titre, il a pris la responsabilité mondiale de la stratégie Innovation & Technology, Digital Architecture et Data Science, Research, HealthWorks (une organisation qui accélère l’innovation par le biais de start-ups internes et externes) et du Philips Innovation Campus Bangalore. Il est vice-président du Group Innovation Board.

 

En 2010, Henk Van Houten a été nommé Executive Vice President & General Manager de Philips Research, en charge des Corporate Research labs à Eindhoven (NL), Cambridge (UK), Hambourg et Aken (DE), Suresnes (FR), Cambridge (MA aux USA), Shanghai et Bangalore (Inde). Une fonction qu’il a exercée en plus de diriger le programme Healthcare.

 

De 2002 à 2005, il a été Research Programme Manager Lighting, Devices et Microsystems et a dirigé la recherche en Allemagne.

Henk van Houten

Il a également dirigé plusieurs divisions de recherche entre 1991 et 2002 : Exploratory Physics, Optics, et Storage Signal Processing, avec en point d’orgue la recherche et la standardisation du BluRay Disc System. De 1993 à 1996, Henk van Houten a également été professeur invité à l’Université de Leiden en ‘Mesoscopic Physics’ (Gorter Chair).
 

À partir de 1985, Henk van Houten a étudié pour Philips Research les phénomènes de transport quantique dans les nanostructures semi-conductrices. Ce travail mené en collaboration avec Bart van Wees et Carlo Beenakker a été récompensé par le Koninklijke Shell Prijs. En 1988-89, Hank van Houten a aussi travaillé sur les lasers semi-conducteurs chez Philips Research Briarcliff Manor, New York.  
 

Henk van Houten a étudié la physique à l’Université de Leiden, où il a également passé son doctorat. 

En savoir plus sur

Articles connexes

  • Heart on Track: Le suivi des patients souffrant d'insuffisance cardiaque depuis leur environnement domestique

    Heart on Track: Le suivi des patients souffrant d'insuffisance cardiaque depuis leur environnement domestique

    Réduire le nombre d’hospitalisations, soutenir une approche multidisciplinaire et surveiller la qualité et l’efficacité du traitement chez des patients souffrant d'insuffisance cardiaque.

  • 2017 est l'année où les soins de santé vont rejoindre la science-fiction

    2017 est l'année où les soins de santé vont rejoindre la science-fiction

    En ce début de nouvelle année, il est de tradition de formuler des objectifs pour l’année qui vient. Les acteurs du monde universitaire, de l'industrie, des ONG et des États, réunis dans le cadre de l'assemblée annuelle du Forum économique mondial à Davos, essaieront de faire de même pour s'atteler aux enjeux les plus urgents de l’Humanité.

  • « Mes données médicales m’ont sauvé la vie »

    « Mes données médicales m’ont sauvé la vie »

    En 2014, Steven Keating apprend qu’il a une tumeur au cerveau de la taille d’une balle de baseball. Il doit faire face à un dilemme : quel traitement suivre ?

Pas de silos.
Sans limite.

 

Connecter les données, la technologie et les patients, en toute fluidité !

Informations de contact

* Champ requis
*

Détails du contact

*
*
*

Détails de l'entreprise

*
*
*