Produits de puériculture
Produits de puériculture

Problèmes de santé courants des bébés

Les bébés peuvent être sujets à de nombreux troubles mineurs qui, bien qu'aisément soignables, sont souvent source d'inquiétude pour les nouveaux parents. Voici un guide utile relatif aux problèmes de santé des bébés les plus courants.

Coliques et bébés irritables

De nombreux bébés ont des périodes durant lesquelles ils sont irritables et pleurent plus que de coutume, sans qu'ils semblent avoir faim. Ce comportement est souvent le signe de coliques et survient généralement en fin d'après-midi et en soirée. Les coliques disparaissent vers l'âge de cinq mois.

L'origine des coliques n'étant pas précisément déterminée, elles peuvent être difficiles à traiter. Le plus souvent, calmer, réconforter et masser votre bébé sont des gestes qui l'aideront à passer ces moments douloureux. Pour plus de conseils sur la façon de soulager votre enfant, consultez notre rubrique sur les coliques.

Régurgitations

Un des problèmes fréquemment rencontré chez les bébés dans les tout premiers mois de la vie est celui des régurgitations. Celles-ci se traduisent par une remontée du lait sitôt arrivé dans l'estomac. Un bébé qui connaît des régurgitations modérées poursuivra sa croissance normalement sans conséquences sur sa santé. Ce désagrément bénin disparaît avec l'âge.

Vomissements

Chez le bébé, les vomissements se manifestent par la remontée de grandes quantités de lait. Ils peuvent être liés à un repas trop copieux ou à une infection. En cas de vomissements en jets, consultez votre professionnel de santé.

Reflux ou reflux gastro-œsophagiens

Si votre bébé souffre de reflux, le contenu de son estomac remonte par sa trachée sans nécessairement arriver jusqu'à sa bouche. Ce trouble occasionne une gêne chez votre enfant, mais il ne vous est pas toujours possible de l'identifier.

Les régurgitations/reflux préoccupants sont appelés reflux gastro-œsophagiens et peuvent provoquer des épisodes de pleurs intenses. Le problème des reflux gastro-œsophagiens se résout avec le temps, mais dure généralement jusqu'à un an, voire davantage chez certains enfants.

Plusieurs mesures peuvent être prises pour traiter ces reflux, comme le fractionnement des repas dans la journée. Vous pouvez ainsi essayer d'alimenter votre bébé toutes les 3 heures avec des quantités réduites au lieu des 4 heures habituelles. Pour les bébés allaités au sein, un meilleur positionnement du tout-petit à la tétée contribue également à atténuer les reflux gastro-œsophagiens.

Votre professionnel de santé peut vous prescrire un lait épaissi si votre bébé est nourri au lait infantile ou des médicaments anti-reflux légers.

Les reflux gastro-œsophagiens s'expliquent parfois par une intolérance aux protéines présentes dans le lait de vache. Un pédiatre pourra vous conseiller une alimentation à base de lait sans protéines.

Diarrhées et gastro-entérites

Les diarrhées font partie des maux fréquents chez les bébés, notamment à l'apparition des premières dents.

Gastro-entérites

Les gastro-entérites peuvent avoir pour origine une infection bactérienne ou virale. Elles sont plus fréquentes chez les bébés nourris avec du lait en poudre, puisque la probabilité de contamination bactérienne est plus importante lors de la fabrication des aliments. Les bébés de moins de six mois sont particulièrement vulnérables aux gastro-entérites. À cet âge, les déshydratations sont dangereuses et peuvent nécessiter une hospitalisation.

Les bébés exclusivement allaités au sein sont rarement touchés par des gastro-entérites, mais si le cas se produit, l'allaitement doit absolument être poursuivi afin d'éviter une déshydratation. Quand la gastro-entérite est sévère, l'emploi d'une solution de réhydratation orale peut s'avérer nécessaire en complément.

Si les diarrhées se prolongent après une gastro-entérite aiguë, il peut s'agir d'une intolérance au lactose. Continuer l'allaitement ne pose aucun problème, en revanche, il est recommandé de choisir du lait sans lactose pour les bébés nourris au biberon. Dans le cas des enfants sevrés, demandez conseil afin de connaître les aliments contenant du lait et du lactose à éviter. Adressez-vous à votre médecin et à un nutritionniste avant tout choix de régime alimentaire.

Constipation

La constipation se définit comme la difficulté de produire des selles, qui peuvent être rares ou douloureuses.

Dans les trois à quatre premiers mois de leur vie, les bébés ont des selles jaunes et molles au moins deux à trois fois par jour. Entre trois et quatre mois, leurs selles deviennent moins fréquentes et il n'est pas exceptionnel qu'un bébé n'en produise pas pendant plusieurs jours consécutifs. Tant que le bébé se porte bien et semble heureux, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Lorsque l'enfant passe à une alimentation solide, la fréquence et la couleur de ses selles peuvent varier.

Chez les bébés allaités au sein, les constipations sont rares. Cependant, si le problème se présente, il peut s'expliquer par un apport insuffisant en lait dû à une mauvaise position lors de la tétée. Demandez conseil à votre sage-femme ou à votre médecin pour savoir comment bien installer votre bébé pour la tétée.

Les bébés nourris avec du lait en poudre sont plus exposés aux constipations. Le passage du lait maternel au lait infantile entraîne souvent l'apparition de ce trouble. Parmi les causes possibles figurent les sels de calcium. Ajoutés dans la préparation des laits, ces sels durcissent les selles de certains bébés. D'autres causes peuvent expliquer les constipations :

  • Un lait infantile trop concentré
  • Un apport insuffisant en liquides, voire une sous-alimentation
  • Une intolérance aux protéines du lait de vache

Comment faire face au problème de constipation chez les bébés nourris avec du lait infantile ?

  • Veillez à ce que votre bébé soit suffisamment alimenté.
  • Assurez-vous que le dosage du lait en poudre est conforme aux indications du fabricant.
  • Choisissez un lait en poudre à base de lactosérum (lait 1er âge) plutôt qu'à base de caséine (lait 2e âge).
  • Changez de lait infantile au profit d'une préparation pour troubles digestifs mineurs, la teneur en matières grasses de ces laits étant différente.
  • Par temps chaud, donnez à votre bébé des biberons d'eau bouillie refroidie en plus de ses biberons habituels.
  • Si votre enfant est passé à une alimentation solide, assurez-vous que son alimentation est équilibrée, qu'elle comprend des fruits, des légumes et des céréales. Le son est déconseillé pour les bébés.
  • Donnez toujours une boisson à votre bébé avec son repas.

Si les constipations persistent, consultez votre professionnel de santé.

Retard de croissance

Si votre bébé ne boit pas assez de lait, il aura des problèmes de croissance. Les bébés perdent du poids dans les quelques jours suivant leur naissance, mais en regagnent progressivement en 10 à 14 jours.

Selon s'ils sont allaités au sein ou nourris au biberon, les bébés n'ont pas la même courbe de croissance durant les premières années de leur vie. Si les bébés nourris au lait maternel ont une croissance plus rapide durant les trois à quatre premiers mois, la tendance s'inverse à partir de cinq mois environ.

Le bébé doit être pesé régulièrement, mais à au moins deux semaines d'intervalle, dans la mesure où une période plus courte ne permet pas de déterminer précisément la prise ou la perte de poids.

Plusieurs signes sont révélateurs d'un retard de croissance :

  • L'absence de prise de poids ou une prise de poids faible et irrégulière.
  • Une apathie du bébé et des pleurs faibles.
  • Une distension de la peau et un manque de tonus musculaire.
  • Des urines rares et concentrées.
  • Des selles rares.
  • Des tétées brèves, moins de huit fois par jour.

Comment faire face aux retards de croissance chez les bébés nourris au sein

  • Veillez à ce que votre bébé s'alimente au moins huit fois par 24 heures (nuit comprise).
  • Nourrissez votre bébé jusqu'à ce qu'il cesse de téter spontanément. S'il somnole, vous pouvez changer sa couche afin de l'éveiller et d'essayer une seconde tétée.
  • Pratiquez un contact peau à peau avec votre enfant aussi souvent que possible.
  • Videz bien les seins après chaque tétée, afin de stimuler la lactation.
  • Essayez différentes positions pour la tétée, comme la position en ballon de rugby ou la position allongée, afin de nourrir plus efficacement votre tout-petit.
  • Si votre bébé s'endort ou se montre réticent à téter, vous devrez tirer votre lait pendant quelque temps et utiliser un biberon de lait maternel jusqu'à ce que votre bébé produise des selles jaunes fréquentes et se montre plus alerte. Vous pourrez alors revenir à l'allaitement au sein.
  • Essayez de rester aussi calme que possible car le stress et l'anxiété peuvent réduire votre production de lait.

Comment faire face aux retards de croissance chez les bébés nourris avec du lait infantile :

  • Assurez-vous d'utiliser un lait en poudre adapté et de le préparer correctement.
  • Veillez à mettre la bonne taille de tétine sur le biberon.

Si votre bébé est prématuré, continuez à lui donner le lait pour prématuré prescrit par votre pédiatre ou votre nutritionniste.

Un e-mail pratique à chaque étape


Inscrivez-vous pour recevoir des e-mails de Philips Avent et ainsi obtenirune foule de conseils et d'offres intéressantes à chaque étape de votre grossesse et du développement de votre bébé.

 

Inscription gratuite

Produits associés

Conseils associés

Allergies alimentaires

Allergies alimentaires

Allergies au lait

Allergies au lait

Avantages santé de l'allaitement

Avantages santé de l'allaitement

Les avantages de tirer son lait

Les avantages de tirer son lait